.evous
.evous > Toulouse > Expositions et Musées à Toulouse

Toulouse. Musées gratuits à Toulouse le 1er dimanche du mois

Attention. Si, chaque 1er dimanche du mois, les expositions temporaires en cours demeurent payantes, les accès aux collections permanentes de certains musées de Toulouse sont gratuits, et cela pour tous les visiteurs, qu’ils soient Toulousains ou pas, contrairement à l’offre « Muséelibre » dont ne bénéficient que les Toulousains.


Cette opération, qui est nationale, a pour but de faciliter à tous la découverte du patrimoine artistique et scientifique détenu par les musées.

Vous trouverez ici les différents musées concernés par cette forme de gratuité, et nous vous conseillons de marquer ces dates d’une pierre blanche dans votre agenda.

Le Musée des Augustins

NB : Le musée est actuellement fermé pour travaux, la réouverture est prévue fin 2025

Le Musée des Augustins, musée des Beaux-Arts, 21, rue de Metz, 05 61 22 21 82, www.augustins.org, métro/Tram Esquirol. Tous les jours sauf le mardi de 10 à 18h, le mercredi jusqu’à 21h. Fermé les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

+ Construit au XIVe siècle, le couvent gothique méridional des Augustins abrite depuis 1793 le musée des Beaux-arts de Toulouse. Vous remarquerez son cloître, et l’élégance de son église. La salle des chapiteaux romans a été aménagée selon les plans de Viollet-le-Duc. À l’étage, les sculptures et les écoles européennes de peintures du XVIIe au XIXe siècle, avec des œuvres de Vigée-Lebrun, Murillo et Delacroix, par exemple.

+ Les collections permanentes. Les œuvres des premières femmes de la peinture française à l’honneur, avec celles de Louise Moillon (1610-1696, une quarantaine de natures mortes) et celles de Élisabeth Vigée Le Brun (1755-1842, grande portraitiste du XVIIIe siècle). Des maîtres de l’école française : Philippe de Champaigne, Simon Vouet, Pierre Mignard.

Pour les XIXe et XXe siècles : Delacroix, Debat-Ponsan, Ingres, Corot, Courbet, Gros, Toulouse-Lautrec, Manet, Morisot, Vuillard.

Parmi les autres écoles européennes, Le Pérugin, Murillo, Rubens, Van Dick, Bruegel, Jordaens sont représentés.

Le Musée Saint-Raymond

Le Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse, 1ter place Saint-Sernin, 31000 Toulouse, 05 61 22 31 44. saintraymond.toulouse.fr/.

De prodigieuses collections d’Antiques, sculptures, objets de fouilles de la caserne Niel, ou du site de la station de métro du Capitole, vestiges de la cité romaine de Tolosa au 2e étage, œuvres de Martres-Tolosane, nécropole de la fin de l’Antiquité… au sous-sol.

Le Museum de Toulouse

Le Museum de Toulouse. 35 allées Jules Guesde, centre ville près du Grand Rond (entrée par le Jardin des plantes), 05 67 73 84 84. Du mardi au dimanche, de 10 à 18h. Bus ligne 1 & 2 (arrêt Jardin Royal), métro ligne B (arrêt Carmes ou Palais-de-Justice), Tramway Tram T1, terminus Palais de Justice. 9 ou 7€.

Rénové en 2008, à la scénographie contemporaine, ce 2e plus grand muséum de France après celui de Paris, rassemble une collection de plus de deux millions et demi de pièces sur une superficie d’environ 6 000 m², sans compter les annexes extérieures.

Au gré de plusieurs espaces thématiques (la Terre, le vivant, la vie dans le temps, les besoins de l’homme, quelle vie demain ?), l’exposition permanente du Muséum met en exergue la richesse et la profondeur des relations liant l’Homme et la Nature. L’Homme depuis sa naissance jusqu’à son avenir, en passant par les différentes étapes de son évolution est ainsi amené à s’interroger, réfléchir, jusqu’à prendre conscience des défis contemporains posés à l’humanité.

Les collections d’ethnographie extra-européenne comptent 5 000 pièces provenant de quatre zones géographiques principales : Océanie, Amériques, Europe et Afrique.

Jardins du Muséum (quartier Borderouge), entrée avenue Maurice Bourges-Maunoury (entre résidences n°24 et 26), quartier Borderouge, la Maourine (parking disponible Place Antonin Froidure et accès à pied par le parc de la Maourine). Bus 36 (arrêt Ségla), métro ligne B (arrêt Borderouge puis 15 min à pied ou bus ligne 36, arrêt Ségla). Du 2 mai au 31 octobre, du mardi au dimanche, de 10 à 12h30 et de 14 à 18h. 3€.

Les Abattoirs

Les Abattoirs, musée d’art moderne et contemporain de Toulouse, et Frac Midi-Pyrénées, 76 allée Charles de Fitte, 05 62 48 58 00, ou 05 34 51 10 60. www.lesabattoirs.org. Horaires d’été : du mercredi au dimanche de 11 à 19h. Nocturnes jusqu’à 20h le jeudi. Horaires d’hiver : du mardi au vendredi de 11 à 18h. Samedis et dimanches de 11 à 19h. Nocturnes jusqu’à 20h les jeudis. Fermé 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

+ Les Abattoirs jouent un rôle prépondérant dans la vie culturelle de la Ville rose, accueillant expositions permanentes et temporaires, expérimentation artistique, médiathèque, librairie et restaurant. Parmi les collections permanentes, pièces de l’abstraction lyrique ou gestuelle, de l’art brut, de l’informel ou de Cobra.

+ La donation faite par le collectionneur Anthony Denney (1913-1990) comporte des peintures des années 1950 et 1960, de Karel Appel, Alberto Burri, Jean Dubuffet, Lucio Fontana, Sam Francis, Georges Mathieu, Riopelle, Antonio Saura, Antoni Tàpies, Vasarely et d’artistes japonais du groupe Gutai.

+ La collection de l’amateur et galeriste Daniel Cordier a rassemblé des œuvres d’Arman, Hans Bellmer, Brassaï, César, Chaissac, Robert Combas, Dado, Jean Dubuffet, Marcel Duchamp, Hans Hartung, Robert Mapplethorpe, Henri Michaux, Robert Rauschenberg, Bernard Réquichot ou encore Claude Viallat. Depuis 2005, Daniel Cordier effectue de nouveaux dons (arts premiers, artefacts ethnographiques, objets de curiosités.

Notons dans la collection l’exceptionnel rideau de scène de Picasso, La Dépouille du Minotaure, en costume d’Arlequin (voir plus bas). Créé par l’artiste en 1936 avec la collaboration de Luis Fernández, cette immense œuvre (8,30 x 13,25 m) a été réalisée pour 14 Juillet, pièce de Romain Rolland donnée au Théâtre du Peuple le 14 juillet 1936. Cette œuvre ne peut être présentée sur une période trop longue en raison de sa fragilité.

Le Couvent des Jacobins

Le Couvent des Jacobins. Parvis des Jacobins, entrée par la rue Lakanal 31000 Toulouse 05 61 22 23 82, et 05 61 22 39 52. jacobins.toulouse.fr. Ouvert du mardi au dimanche de 10 à 18h. Église et chapelle de la vierge, entrée libre. Cloître, salle capitulaire, chapelle Saint-Antonin et réfectoire. Métro station Capitole (ligne A). Bus navette centre-ville. Parking Capitole. VélôToulouse rue Sainte-Ursule, place de la Daurade, rue Pargaminières.

Maison-mère de l’Ordre des Dominicains, fondé pour lutter contre le catharisme, il fascine par son architecture restaurée, ample et lumineuse, caractéristique du gothique méridional. À l’intérieur, le célèbre "palmier" des Jacobins dont les 22 nervures soutiennent le chœur de l’église.

Son superbe cloître accueille des événements culturels (concerts, festivals), et l’ancien réfectoire du couvent des expositions. Additionnés, cela donne quelque 300 000 visiteurs annuels.

André Balbo

sources : visites, musées, presse...

Informations pratiques
Adresse, horaires, numéro de téléphone, liens...

mardi 6 février 2024,    Christian Frank, Expositions, Flavien